Thomas Vignaud

Pour continuer l’exploration du processus créatif et percer les mystères de l’inspiration je vous propose aujourd’hui de découvrir le travail du photographe Thomas Vignaud. Ses photos me font découvrir une autre planète et m’inspirent de nombreux dessins, moi qui n’aime pas avoir la tête sous l’eau ! Je vous laisse découvrir sa façon de « capter » la Nature.

Bonjour Thomas, parle-nous un peu de toi, qui es-tu et que fais-tu ?

Bonjour Marie. « Qui sommes-nous » est toujours compliqué à expliquer ou même à comprendre pour nous même, je passe donc . À la place, je vais parler de la vie que je mène et que j’ai menée. J’ai grandi en partie sur un petit voilier en sillonnant l’Océan, surtout sous la mer dés que possible. Très jeune, j’ai essayé de me noyer de couleurs, de formes, de magie en observant le monde sous-marin et sa complexité infinie. Plus tard, j’ai fait des études que l’on appelle vulgairement de « Biologie Marine » en me spécialisant rapidement sur les requins « avec » lesquels j’ai obtenu mon diplôme de doctorat.

En parallèle, j’ai continué mon apprentissage de la plongé en bouteille et en apnée. J’ai appris presque tout ce qui touche à « sous la Mer ». Je me suis également formé à la photographie sans vraiment passer par la case « terrestre » et je me suis pris de passion pour cet art. Aujourd’hui, je suis spécialiste des requins et j’ai créé une plongée grands-requins (bouledogues, tigres, etc…) aux îles Fidjis. J’aime les voir évoluer et les prendre en photos tous les jours. Je les connais individuellement par leurs noms et ce sont des collègues de travail hors pair.

Depuis quand est-ce que tu fais de la photo ?

J’ai commencé doucement en 2006 et j’ai eu mon premier reflex numérique en 2008

Comment as-tu appris la photographie ?

Principalement tout seul en expérimentant et faisant beaucoup d’erreurs. J’ai un ami qui s’y connaissait bien, il m’a permis d’apprendre les bases plus vite. C’est important d’avoir quelqu’un, ça évite de prendre le risque de se dégouter, de ne pas y arriver. J’ai aussi passer du temps sur internet à me « faire l’œil ». Ce n’est pas toujours naturel de savoir ce qu’est une bonne photo et pourquoi elle l’est.

 

Qu’est-ce qui t’inspire, qu’est-ce qui te donne envie de sortir ton appareil pour créer une image, d’où vient ton inspiration ?

Je pense qu’il y a 2 parties :

Premièrement, la Nature !  Si je fais une analogie avec la musique : imaginez que vous ne puissiez pas créer de musique (que l’Homme ne puisse pas), mais qu’il existe des sortes de stations de radios qui émettent ici ou là … et qui ne repasseront jamais la même musique !  A quel point arriver à « capturer » un segment de ces musiques serait précieux pour pouvoir le repasser et le partager. En photo (et vidéo) c’est un peu pareil. La vie avance et on a la chance de pouvoir en capturer un segment qui ne repassera plus jamais. En photo Nature c’est un peu le loto, on espère avoir la chance de tomber sur un évènement rare et être prêt à l’immortaliser au mieux lorsque ça arrive !

Deuxièmement pour moi, c’est un jeu d’optimisation. J’aime partir d’une photo brute et la perfectionner pour essayer de compenser au mieux les défauts liés au fait que l’on passe par un appareil photo, même s’ils peuvent faire des prouesses.

C’est un peu comme si l’on chasse et cueille, puis cuisine. Il y a du plaisir dans la récolte ou la chasse, mais aussi dans la préparation du plat !

Comment crées-tu une photo ? Est-ce que tu réfléchis beaucoup et prépares tout avant de te lancer, est-ce que tu suis ton intuition sans savoir à l’avance ou elle va te mener, est-ce que …

Je ne prépare pas vraiment mes photos, mais plutôt un thème ou une technique. Je pars généralement avec un thème en tête comme « poses longues », « super-macro », etc…  Ensuite, je dirais que c’est l’expérience qui me guide. Où me placer, quoi observer, quand se tenir prêt, etc… Je m’adapte à ce que je rencontre.

À quelle fréquence est-ce que tu fais de la photo ?

C’est très variable, car j’ai peu de routine dans ma vie. J’ai déjà fait 10 000 photos par mois, comme rien pendant plusieurs semaines. En général, si je suis dans la Nature, c’est tous les jours !

Est-ce que tu sens ta créativité fluctuer ? Si oui, elle fluctue en fonction de quoi ?

Pour les photos, principalement en fonction de ce qu’il y a à photographier. Si je suis en Alaska à prendre des grizzlis qui pêchent, ou aux Fidjis face à un requin-tigre, mes sens sont en éveils et le ‘flow’ est là à 100%. Dans une Ville, je suis beaucoup moins motivé !  Avoir du succès dans mes photos (être content de moi sur le résultat) provoque également une envie d’aller plus loin et de recommencer le lendemain, alors qu’une session moyenne aura plutôt tendance à me démotiver.

Pour la partie retouche, la musique aide beaucoup !

Est-ce que tu vis de ton art ?

Je ne veux pas, car j’ai peur de m’en dégouter si je me créer des obligations. Je vends de façon opportuniste si c’est facile et rapide. En moyenne, je dirais que je rembourse mon matériel sans faire d’effort ni de démarchage.

 

 

Quand tu ne peux pas faire de la photo, tu te sens comment ?

Si je suis dans des situations où je pourrais faire de belles photos, je suis frustré ! Si je suis simplement dans des situations où il n’y a pas de photos a faire, et bien ce n’est pas très grave, la vie continue : )

Que fais-tu quand tu ne fais pas de photo ?

À part travailler-manger-dormir ? J’évolue ! Je passe du temps à me former à d’autres choses, et j’essaie d’apprendre à ne rien faire ! Et le tout souvent à deux.

Est-ce qu’il y a une question que je n’ai pas posée à laquelle tu voudrais répondre ?

Peut-être : Quelle est la meilleure façon pour se créer un univers riche, créatif et booster son inspiration ?  Le Voyage !

Que dirais-tu à quelqu’un qui n’ose pas ou qui ne prend pas le temps de créer ?

Trouve quelques personnes ou choses qui t’inspirent: musique, artistes, vidéos, … et garde-les quelque part pour te relancer quand tu en as besoin. Choisis les gens avec qui tu passes du temps : « nous sommes la somme des 5 personnes avec lesquelles nous passons le plus de temps ! »

Merci beaucoup Thomas d’avoir pris le temps de nous dévoiler cette partie de toi !

Si vous voulez  retrouver Thomas, c’est par ici :

http://thomasvignaud.com/

https://www.instagram.com/thomasvignaudphotography/

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*