Décembre

Prendre du temps

Je sais à quel point ça peut être un défi de pouvoir prendre du temps pour toi et pourtant …

Prendre du temps pour soi ? Ok, mais pour quoi faire ? Se reposer, se défouler, s’amuser, se former, se perfectionner, se détendre, s’occuper des gens qu’on aime… la liste est infinie.

Prendre du temps pour soi ? Ok, mais pourquoi ? Pour profiter de sa vie, pour être encore plus dans la joie, pour être encore plus disponible pour les gens qu’on aime, pour faire avancer des projets qui nous tiennent à coeur, pour avoir plus d’énergie… la liste est infinie ici aussi.

Je me suis rendue compte dans mes différentes expériences de vie,que ce qui me frustre le plus c’est de ne pas avoir le temps, ou plutôt de ne pas prendre le temps. Parce que finalement c’est comme tout, il s’agit d’une décision. Mon temps et ton temps sont précieux. Du temps perdu, on ne le rattrape jamais, même avec tout l’or du monde, tu ne le récupèreras jamais.
Depuis que j’ai pris conscience que mon temps est ma plus grande richesse, qu’il m’appartient et que je suis très frustrée quand je le gâche toute seule ou qu’on me le grappille, j’ai décidé de prendre bien soin de l’utilisation que j’en fais.

C’est comme ça que je profite au mieux de ma vie, en choisissant ce que je fais de mon temps.

Alors bien sûr il y a toujours des choses obligatoires, travailler pour gagner de l’argent, faire les corvées administratives ou ménagères, gérer toutes les choses du quotidien… Ce temps-là, je choisis de l’optimiser au mieux pour qu’il ne s’étale pas trop. Et en cas de débordement je vais très vite trouver des solutions, demander de l’aide, changer d’organisation, voir même supprimer des choses ( par exemple, je n’ai jamais eu de fer à repasser donc je n’ai pas de temps de repassage ). Je suis sûre que toi aussi il y a des choses que tu peux optimiser, réorganiser ou supprimer dans ton quotidien, sois créatif.ve tu verras il y a plein de choses possibles !

Ensuite il y a le Temps Libre ! Je fais toujours en sorte d’être consciente d’utiliser mon temps libre pour me faire du bien. Dessiner et écrire sont pour moi du travail depuis que j’ai décidé d’en vivre. Mais j’ai de la chance, car le dessin et l’écriture sont dans mon ressenti du temps libre. Quand je prends mes crayons, je sais que je travaille, mais aussi et surtout que je me fais du bien en faisant ce que j’aime. Peut-être que toi aussi tu peux trouver du “temps libre” dans ton travail ! Quand je regarde une série sur Netflix, quand je lis, quand je vais à la plage, je fais la même chose, je suis consciente que je prends ce temps pour me faire plaisir. Rien que le fait de se le dire, de prendre conscience de ce qu’on ressent, ça permet d’apprécier encore plus le moment. Quand je suis un programme en ligne, je sais aussi que je prends le temps pour me former et de prendre soin de moi.

C’est pour ça que je parle de décision de ce que je fais de mon temps. Le plus souvent, je me pose la question est-ce que là, tu te fais plaisir, tu prends soin de toi ? Si oui c’est parfait, je ressens la joie, la sérénité, le bonheur de ce moment pour l’apprécier encore plus. Si non, comment je peux optimiser ce que je fais, me faire aider, le supprimer, changer de méthode ? …

Quelle que soit ta vie, tu es la personne la plus importante de ta vie, tu dois être égoïste et te chouchouter toujours en 1er. Si tu veux pouvoir être disponible pour tes enfants, tu dois être bien, si tu veux être un ou une partenaire de vie idéale, tu dois être bien, si tu veux être efficace dans ton travail, dans tes projets tu dois être bien, si tu veux rayonner sur tes proches, tu dois être bien.

Alors pendre du temps pour … ce que tu veux pourvu que ce soit pour toi … devrait être aussi obligatoire que tout ton temps de travail, de corvée, de gestion du quotidien.

La règle des 5 min

La semaine dernière, je te parlais du temps, et surtout de prendre du temps pour toi.

Je sais que beaucoup d’entre vous pensent, croient, qu’avoir plus de temps ce n’est pas possible. Ça m’arrive aussi. On se laisse déborder par le travail, on court partout et le week-end ne suffit pas à faire tout ce que l’on veut faire. Dans ces moments, ma seule solution c’est de revenir à moi, ici et maintenant et de remettre de la conscience sur comment j’utilise mon temps.

Je me connais très bien et je sais que pour être bien j’ai besoin de créer, de faire, de dessiner, d’écrire, … alors quand rien ne va plus je me pose des règles. Même si je n’ai que 5 min par jour à y consacrer, je prends ces 5 min par jour. Et souvent ces 5 min débordent et le temps s’arrête enfin ! Souvent je me dis: “allez, j’ai 5 min, je fais un croquis, je cherche des idées pour un nouveau dessin et je profite de ce temps pour moi”. Si c’est le soir après une grosse journée de boulot, je suis fatiguée et je veux juste aller me coucher. Sauf que je suis ma règle des 5 min et finalement je passe 1 heure ou 2 à dessiner parce que je suis lancée, j’ai oublié que je suis fatiguée et les idées fusent, alors je ne les laisse pas filer !

Toi aussi tu as 5min, sois honnête avec toi-même, 5min par jour, tu les as ! Le matin, le midi, le soir … si tu me dis que non, je ne te croirais pas. Alors je pars du principe que tu as au minimum 5 min par jour à te consacrer.

Ma question , qu’est ce qui te fait le plus de bien ? Méditer, danser, cuisiner, créer, chanter, lire, … Quand tu as répondu à cette question, engage-toi envers toi-même à le faire au moins 5 min tous les jours pendant une semaine. Et fais-le à chaque fois en pleine conscience remercie toi pour ce moment de bien-être que tu t’offres.

Répète après moi : Chère moi, cette semaine je m’engage à … (mets ce que tu veux sur les pointillés) au minimum 5 min chaque jour en prenant bien soin de profiter de chaque minute.

Une fois que ces 5 min par jour sont acquises, joue avec ! Change de moment, double-les, triple-les et tu verras que tu peux libérer plus de 5 min par jour. C’est juste une décision, c’est ta décision.

Si tu vis en couple, tu peux proposer à ton ou ta partenaire de prendre aussi 5 min pour lui ou pour elle, si tu as des enfants, propose-leur aussi de prendre 5 min rien que pour eux. Tu verras, si les personnes autour de toi prennent elles aussi 5min pour elles, elles respecteront encore plus ton temps libre. Et tout le monde pourra ensuite mieux se retrouver et passer du temps de meilleure qualité ensemble.

Orchestrer sa Créativité

Un cliché commun de l’artiste, qu’il soit écrivain, peintre ou compositeur, est que ce sont des personnes désordonnées, qui vivent dans l’agitation de leur création. Vous connaissez tous cette image de l’atelier d’artiste avec des tubes de peinture partout, des pinceaux qui trainent, des cahiers de croquis aux feuilles arrachées. Ou bien encore l’écrivain qui ne vit que derrière son clavier en délaissant la décoration de son bureau, dans une pièce sombre qu’il ne prend même pas la peine d’aérer…

Et bien, moi,  j’ai besoin d’orchestrer ma créativité !

Pour pouvoir me laisser aller à ma création, j’ai besoin que mon espace physique et mental soit en ordre, organisé, structuré. Avant de commencer à dessiner, je dois ranger mon bureau et organiser mon espace de travail, avoir répondu à tous mes mails et n’avoir rien d’autre à faire ou à penser que dessiner.

J’ai essayé de lâcher-prise là-dessus. Je me disais au lieu de perdre 15, 30 min, 1 heure à tout ranger, à remettre à sa place et à vérifier que j’ai bien répondu à tous mes messages, je pourrais simplement me faire un café et commencer à créer. Alors, je me suis assise à mon bureau, j’ai ignoré mon mental et j’ai pris mes crayons. Ça a marché ! J’ai dessiné, en ignorant le désordre qui m’entourait et m’imprégnait. Mais je sentais une oppression plus ou moins lancinante, une ondulation qui reste là et qui me gênait. J’ai persisté dans cette expérience en me disant chouette, ça marche, je peux travailler dans n’importe quelles conditions, et dans quelque temps, ce sera ma normalité.

Puis finalement, j’ai lâché prise avec mon essai de lâcher-prise !

La libération, j’ai retrouvé mon vrai flow, la création facile et fluide !  En prenant le temps d’organiser les choses autour de moi et dans ma tête, ma créativité est amplifiée, vibrante et je peux la recevoir pleinement. Alors à quoi bon essayer d’accepter et de “faire avec” une étiquette qui gratte, un courant d’air qui vous refroidit, un moustique qui vous empêche de dormir ?

Je suis une reine de l’organisation et du rangement et quand j’orchestre les choses dans la matière, je sens que tout prend sa place à d’autres niveaux. Je m’aligne avec moi-même, je crée l’espace, puis la Magie opère, tout se passe, et je crée.

Je crois en la Magie

En ces derniers jours de l’année, loin de moi la liste de bonnes résolutions, le bilan de l’année ou de la décennie ! Certains en ont besoin pour avancer, moi, juste j’avance.

Et puis surtout, je n’ai pas voulu prendre de mon précieux temps pour ça. Depuis plus de 2 semaines, j’ai été complètement accaparée par mon dernier dessin. “Elle” ne m’a pas lâchée, je me suis couchée presque tous les soirs en y pensant et je me suis levée tous les matins avec cette envie de la retrouver, d’avancer, de finir de la dessiner, de lui donner vie.

Le dicton “Fais ce que tu aimes et tu ne travailleras plus un seul jour de ta vie” est vrai. J’ai dessiné toute la journée du 24, j’étais frustrée de ne pouvoir dessiner qu’une heure le 25 et j’étais plus que ravie de m’y remettre le 26.

J’ai fini hier matin, j’ai posé mes derniers points, peaufiné mes dorures et posé ma signature. Quand je signe, c’est que c’est vraiment fini, un petit engagement envers moi-même, car sinon, je suis capable de ne jamais finir !

Après Nanao, j’avais un peu peur de ne pas retrouver la Magie et l’intimité que je peux avoir avec certaines créations. Et “Elle” m’a prouvée le contraire dans un jeu de cache-cache, j’ai dessiné ses contours, sa posture, imaginé ses bijoux, mais je ne savais toujours pas qui elle était. Et il y a quelques jours “Elle” s’est présentée à moi, j’ai découvert son prénom et je l’ai vue ! Oui je l’ai “vue” comme dans Avatar ! Une évidence !

Je te raconterai ça la prochaine fois, je viens juste de la finir et on a encore des choses à se dire avant que je te dévoile tout !

En tous cas plus j’avance et plus je crois en la Magie, la Magie Créatrice, la Magie de la Vie, je la vois pétiller chaque jour sous mes crayons. J’ai décidé d’y croire il y a déjà bien longtemps, et rien ni personne ne pourra défaire cette croyance, après tout, libre à chacun de créer sa propre religion, chacun son propre père Noël !

Quoi que tu fasses, toi aussi tu as accès à cette Magie. Prends juste le temps de la ressentir, d’en profiter et de t’en faire une alliée. Écoute ton intuition, ta petite voix, ton ventre, tes tripes, ta bonne étoile, les signes ou même les anges … la Magie se manifeste sous différentes formes, à toi de trouver quel est votre moyen de communication !