/ Blog

Octobre

Je me suis perdue dans septembre

Ça fait plus d’un mois que je ne vous ai pas écrit… Vous m’avez manqué !

J’ai essayé plusieurs fois. J’ai ouvert une page, écrit une ligne, des fois 2 puis plus rien alors j’ai effacé mes quelques mots et je me suis remise à vaquer à mes occupations. J’ai peu écrit, peu dessiné, peu créé, beaucoup dormi, réfléchis, imaginé et rêvé aussi ! Il se passe beaucoup de choses en ce moment, beaucoup trop pour moi en tout cas. Côté personnel quelques changements arrivent, je vous parlerai de mes nouveaux projets quand ils seront un peu plus avancés. Côté monde trop de choses, beaucoup trop de choses et pas des plus réjouissantes. Je ne sais pas si c’est dû à tout ça ou non, mais je me sens en énergie ultra basse depuis quelques semaines.

Je me suis perdue dans septembre.

C’est difficile d’accepter de ne pas être dans le mood, de ne pas être très productive, de ne pas finir ses todo listes et même d’arrêter de les écrire parce que à quoi bon, je n’arriverai pas au bout !

Je sens qu’il se passe des choses en moi, des choses que je ne peux pas décrire précisément, des choses en digestion, des choses en gestation, des choses en réflection, des choses en suspension, des choses en vibration. C’est peut-être tout simplement « ces choses » qui me prennent toute mon énergie. Alors j’essaye de laisser faire et je m’en remets à ce fameux lâcher prise, oui, toujours lui !

C’est tellement plus facile de lâcher, d’arrêter de résister, de suivre la vague et de l’apprécier pour ce qu’elle est. Une pause, un moment de calme, un ralentissement, un besoin de repos, une parenthèse. Je ne sais pas pourquoi mon premier réflexe est de lutter, de résister et de la jouer au mental jusqu’à saturation complète de mes disques durs. Alors je m’écroule, je n’ai rien fait dont je suis satisfaite, je ne suis pas efficace, je ne suis pas de bonne humeur et je suis fatiguée.

Étrange non, cette faculté de savoir ce qui est bon pour moi et faire quand même tout le contraire ?!

Est-ce que toi aussi tu t’observes et étudies tes façons de faire ? Moi j’adore m’étudier, m’observer, me regarder faire comme si j’étais une personne extérieure à moi. Je me donne des conseils que je ne suis pas  toujours et de la bienveillance que je ne prends pas à chaque fois et je me fais rire toute seule !

Je passe beaucoup de temps à creuser le Human Design et j’y trouve quelques explications sur mes « fuites d’énergie » et donc sur la façon de les gérer et de me recharger ! Je ne suis pas du tout experte sur ce sujet mais dis-mois si ça t’intéresse je pourrais t’en parler plus longuement !

De déconstruction en compréhension

Petite danse de la joie de mon côté, engagement tenu, me revoilà déjà dans ta boite mail ! Mais, soyons clairs, je suis là, parce que j’ai envie et que ça m’a fait plaisir, sans forcer, je suis ravie de t’écrire et je le ressens dans toutes mes cellules.
Alors oui la semaine dernière, je me suis engagée auprès de toi à reprendre un rythme d’écriture plus régulier, mais mon 1er engagement sera toujours envers moi-même. Je suis ma priorité !

Ce 1er engagement est : ne pas me forcer, si ce n’est pas fluide, si ça ne vient pas alors je ne force pas, je me respecte.
Ce n’est pas facile à faire, et ironiquement, je dois me forcer à suivre ce 1er engagement !! Je sens que c’est important que j’apprenne à faire taire ma culpabilité, et cette petite voix relou qui vient régulièrement me rappeler ce que je dois faire et ne pas faire, ce que je dois penser et ne pas penser, ce que je ne dois dire et ne pas dire.

Doucement, mais sûrement je prends le temps de déconstruire toutes les choses qui ne me conviennent pas, qui me pèsent, qui ne m’appartiennent pas. Ça demande du temps, de la conscience et de la bienveillance. Mais le résultat de tout ça c’est de pouvoir être le plus possible en accord avec moi-même et avec mon énergie et donc d’être plus efficace, plus rayonnante, plus créative, plus abondante, plus « moi » finalement et donc plus heureuse !

Se déconstruire est une chose difficile à faire. À cause de ton éducation, ta société, ton milieu, tes amis, tes familles, ton patron…..la liste est longue, tu remets en question des choses qui t’apparaissent comme fondamentales. Le postulat de base c’est que tu as le droit de garder ce que tu veux, ce qui te convient, tout comme tu as le droit de te défaire de tout ce qui ne te convient pas ou ne te convient plus.

Le Human Design est un outil qui m’aide beaucoup à mettre les choses en perspectives et à comprendre pourquoi certaines choses que je fais fonctionnent et pourquoi d’autres ne fonctionnent pas du tout. C’est un outil très complexe, mais quand on commence à le comprendre c’est comme rentrer dans une bibliothèque pleine de livres qui parlent de toi ! Le but n’est pas de suivre à la lettre ce que tu apprends sur ton design, mais de t’en servir comme d’une carte aux multiples croisements possibles afin d’atteindre ton fonctionnement optimal.

Par exemple pour ce qui est de mon énergie, je vous disais la semaine dernière que je n’en avais pas.

Je suis Manifestor et contrairement à d’autres types, je n’ai pas accès à une énergie continue et renouvelable. Mon énergie est là pour soutenir mon rôle de créatrice. Quand je suis en mode « on » j’ai une énergie sans limite, tout peut aller très vite et être très intense. Je suis dedans, rien ne peut m’arrêter. Par contre quand la vague passe et que je me retrouve en mode « off » je n’arrive plus à rien et la seule chose à faire est de me reposer.

Ça, c’est la théorie !

En pratique, j’ai du mal à assumer mon mode « off ». C’est dur dans une société où il faut travailler dur tout le temps et sans relâche et où tu dois mériter ton repos autant que ton succès. Alors quand je suis en « off » je me sens nulle, pas à la hauteur, inutile…

Mais grâce au HD je sais que mon énergie n’est pas continue et renouvelable et que si je force, si je pousse, si je dépasse mes propres limites alors je mets beaucoup plus de temps à me remettre. Je sais aussi que même si j’assume sans culpabiliser je suis très très frustrée d’atteindre mes propres limites que je ressens comme un obstacle qui m’empêche de faire et de créer tout ce que je veux.

Donc en pratique même en sachant le pourquoi du comment il y a quand même du travail pour pouvoir optimiser l’être humain que l’on est.

Dans mon cas de Manifestor, je dois absolument prendre le temps de me reposer physiquement et mentalement même si ça prend plusieurs jours. C’est le seul moyen que j’ai pour me « recharger » et pouvoir réactiver mon mode « on ». Je dois aussi avoir mon quota d’activités créatives et de joie pour pouvoir continuer à rayonner. Ça tombe bien mon travail est de créer chaque jour ou presque !

Donc finalement, de déconstruction en compréhension (quelque soit l’outil, le HD en est un, mais il y en a beaucoup d’autres) je dois simplement me donner la permission d’être qui je suis !!


——— si le HD t’intéresse et que tu veux faire tes 1er pas, étape 1, connaitre ton profil ! Pour ça tu peux :

– générer ta charte ici : https://www.mybodygraph.com
Ou ici : https://www.myhumandesign.com

(Tu auras besoin de tes date, heure et lieu de naissance)

– t’inscrire chez Jess, Déesse du HD francophone, tu auras accès gratuitement à son Ebook en français où elle décrit très bien les différents types et à sa Newsletter est une de mes préférées

Tu peux aussi me demander si ça te parait compliqué je te guiderai pas à pas !

Share this Post

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*