Mai

Avec douceur…

Je vais doucement, avec douceur alors que la fraîcheur pointe son petit nez dans l’Océan Indien, l’hiver s’installe, l’air de rien entre les rayons chauds du soleil.

Je ne sais pas si c’est un effet du confinement, mais je vois de la douceur partout et j’aime ça. Douceur de vivre, douceur de prendre le temps, douceur de sentir le temps glisser, douceur des bons petits plats, douceur d’un livre, douceur d’une longue nuit, douceur de créer, douceur d’être, douceur de partager… ma liste est infinie !

Je sais que le confinement n’est pas vécu de la même façon pour tout le monde et que je suis une grande privilégiée. Je ne sais pas quelles sont tes conditions, mais je voulais profiter de ce ressenti pour partager avec toi toute la douceur qui m’entoure. Elle est là aussi autour de toi. Ferme les yeux, respire profondément, prends le temps de ressentir cette vague qui vient se poser sur toi, la douceur, tu la sens ? Profite d’un thé, d’un café ou d’un chocolat chaud, la chaleur, la douceur de ce moment. Plonge dans un livre, un film ou une série comme dans un bain chaud, enveloppant, la douceur de ce moment. Observe la nature, de ton jardin, de ton balcon, de ta fenêtre, une fourmi passe, un oiseau s’envole, un brin d’herbe pousse, le soleil brille, les nuages gonflent, la vie partout vit, la douceur de ce moment. Elle est là partout et à tout moment, alors de quelques façons façons que ce soit, cultive la douceur, apprivoise-la, crée-la !

Tu es un être créateur, je répète, tu es un être créateur. Là où tu concentres ton énergie, ton attention, ta conscience se crée ta réalité. Il ne tient qu’à toi de t’entourer de douceur, de sentir la douceur et de vivre la douceur. Elle est déjà partout il suffit simplement de la voir de la sentir pour qu’elle puisse t’entourer et prendre soin de toi.