/ Blog

Janvier

Il y a des rêves qui viennent frapper à votre porte

Il y a des rêves qui viennent frapper à votre porte un beau jour alors que vous les aviez laissés dans un panier « à faire un jour ». Oui je suis une « paniers addict » et même mes rêves ont le leur !

Ce rêve donc que j’ai en tête depuis longtemps est de me former sérieusement à l’illustration botanique. Certes je dessine depuis toujours, les plantes ont la part belle dans toutes mes créations, mais je n’ai jamais pris aucun cours de dessin. Je suis ce qu’on appelle dans le jargon une artiste autodidacte. Mais j’ai toujours rêvé de suivre des cours d’illustration botanique.
Le problème c’est que depuis une dizaine d’années, je vis loin de France et de tout Muséum ou Jardin Botanique qui dispensent souvent ce genre de cours. Je me consolais en me disant qu’un jour je m’offrirais un stage de quelques jours ou quelques semaines pour apprendre et perfectionner mes techniques de dessins.

Mais il y a quelques semaines, j’ai découvert un peu par hasard, au détour d’une story instagram que le Royal Botanical Garden d’Edinburg propose des cours d’illustration botanique en ligne. EN LIGNE ! La seconde d’après j’étais sur leur site internet à chercher mon Graal, devenu en quelques instants si proche, si possible.

Je l’ai trouvé, le Royal Botanical Garden d’Edinburg offre effectivement des cours d’illustration botanique en ligne !! Ils proposent un certificat en 6 mois et un diplôme en 3 ans. Mon objectif est le diplôme, mais vu l’année pleine d’incertitudes qui arrive de mon côté j’opte pour commencer par le certificat. J’ai patiemment attendu l’ouverture des inscriptions et dans les 1ères 3 minutes j’ai envoyé ma candidature. Trois semaines plus tard, la réponse arrive, je suis prise ! Je suis prise !!!

Je commence le 28 janvier ! Je ne sais pas du tout à quoi m’attendre. Est-ce que j’ai le niveau ? Est-ce que je vais trouver ça difficile ou facile ? Est-ce que je vais être à l’aise avec mon anglais ( je suis loin d’être bilingue) ? Est-ce que je vais apprendre de nouvelles choses ou juste approfondir ce que je fais déjà ? Est-ce que je vais devoir déconstruire mes techniques de dessins actuelles… C’est un engagement important qui va me demander beaucoup d’heures par semaine. J’ai vraiment hâte de commencer !

Je ne sais pas encore comment je vais m’organiser, mais j’ai très envie de partager tout ça avec toi ici. Si tu as envie de me suivre au plus près dans cette nouvelle aventure et d’apprendre à dessiner avec moi ou de peaufiner tes techniques, je partagerai tout sur Patreon.

Tous ces détails que je vois partout

Dessiner c’est avant tout voir et observer.
Dessiner c’est avant tout la contemplation du monde qui m’entoure.
Dessiner c’est avant tout sentir la vie vibrer autour de moi.
Dessiner c’est avant tout s’imprégner de toute la magie.

J’ai toujours été fascinée par l’observation de la nature; la voir, la comprendre, la ressentir, la protéger. J’ai toujours eu conscience que j’en fais partie et que sans elle, je ne suis plus.

J’ai commencé à apprendre le nom des plantes, des insectes, des oiseaux et des étoiles vers 10/11 ans avec une personne merveilleuse. Je passais des observations du plus proche de moi au plus lointain avec la même passion et la même curiosité en devenant autonome dans chacune de mes pratiques.

Mes parents m’avaient offert une paire de jumelles astronomiques et le soir je guettais les phases de la Lune de la fenêtre de ma chambre. J’aimais particulièrement voir le jeu de lumière sur les cratères lunaires qui change de jour en jour. Je découvrais la nébuleuse d’Orion, les Pléiades, la galaxie d’Andromède, les lunes de Jupiter et les anneaux de Saturne que j’ai appris à discerner dans mes observations. Certains enfants ont peur de la nuit, moi, elle me fascinait. Plus tard, j’ai passé mes étés à dormir dehors à la belle étoile, je m’installais un vrai lit ( le confort c’est important ! ) au bout du champ pour avoir une vue imprenable sur le ciel. J’aimais me réveiller plusieurs fois dans la nuit pour voir la danse des constellations autour de l’étoile Polaire.

J’avais une presse à herbier offerte par ma grand-mère, et je faisais sécher feuilles et fleurs pour leurs formes et leurs couleurs. J’en faisais ensuite de belles compositions sous verre avant de découvrir l’art de faire des planches d’herbier. Ma fleur préférée ? C’était le coquelicot, si éclatant et si fragile. Une fois séchés ses pétales prennent une belle couleur lie de vin et leur finesse leur donne de la transparence subtile qui n’est pas sans rappeler celle de l’aquarelle. Je raffolais déjà des fougères, une longue histoire d’amour, j’utilisais leurs feuilles pour faire des paniers que je remplissais ensuite de fleurs.

Avec mes jumelles je pouvais aussi espionner les oiseaux de plus près, Mésanges bleues et charbonnières, Moineaux, Rouges-gorges, Chardonnerets, Huppes fasciées… En récoltant les plantes, je me familiarisais aussi avec le monde des insectes, fascinant !

Tout ça pour te dire que j’observe toute la magie qui m’entoure depuis… Aussi loin que je puisse me souvenir ! Aucun détail ne m’échappe ! La vie qui nous entoure est incroyable.

Quand je dessine, je n’invente pas grand-chose, je m’inspire simplement de tous ces détails que je vois partout.

Dessiner c’est avant tout ma façon de partager la magie de la vie que je perçois avec toi !

Share this Post

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*