Novembre

Je choisis de créer

Quand je dis que je choisis de créer, ce n’est pas tout à fait vrai. L’être Humaine que je suis est créative par nature, tu ne le sais peut-être pas, mais toi, tu l’es aussi ! Tu n’échappes pas à la règle, c’est dans tes gènes.

Les hommes ont toujours fait preuve de créativité c’est finalement le seul moyen de vivre. Quoi que tu fasses, tu crées ta vie. Quand tu as un problème, tu cherches une solution ou des solutions tout simplement. Après selon les domaines, certains ont plus de facilités que d’autres, c’est ce qu’on appelle le talent, la capacité naturelle. Ton talent peut être de cuisiner, d’écrire, d’envoyer des hommes dans l’espace, d’étudier les petites bêtes ou que sais-je encore. Quelques soient ton ou tes talents ( oui, tu peux même les cumuler ), tu vas utiliser ta créativité, pour imaginer une nouvelle recette, écrire un article intéressant, imaginer et créer des navettes spatiales, ou mettre en place une expérience qui te permettra d’avancer dans tes recherches.
Et c’est grâce aux talents cumulés de tous nos ancêtres que nous sommes qui nous sommes aujourd’hui. Si nos ancêtres n’avaient pas eu la bonne idée de faire du feu, puis d’acquérir l’art de le maitriser, peut-être que personne n’aurait pu fouler le sol de la lune.

Il se trouve que la créativité se travaille, je dirais même se libère parce que de toute façon elle est en toi ! Dans nos sociétés on a tendance à l’étouffer dès le plus jeune âge. On fait semblant de la mettre en avant dans certaines activités, les cours de dessin ou de musique par exemple, mais il faut en priorité rentrer dans les rangs et faire ce qu’on attend de nous. Les enfants sont tous créatifs. En grandissant ils deviennent soit des adultes créatifs conscients de l’être soit des adultes qui croient que créer est l’apanage des artistes et autres créatifs et ils sont complètement inconscients que dans l’expression de leur talent leur principal outil est la créativité.

Je n’ai jamais eu ce problème, d’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours créé en sachant que je crée. En grandissant, j’ai simplement pris conscience que notre pouvoir de création ne s’arrête pas sur une toile ou derrière un instrument de musique. Tu crées ta vie entièrement du début à la fin, petit bout par petit bout! Alors, autant le faire avec conscience non ?

Je choisis de créer chaque jour avec ce que j’ai à ma disposition et en faisant du mieux que je peux. Mon intention est de continuer à me créer une vie sur mesure et surtout de te rappeler que toi aussi tu es un être créatif ! Ta seule limite est celle de ton imagination !

Alors es-tu un adulte créatif conscient de l’être ou crois-tu que la créativité ne fait pas partie de ta vie ?

Partir de rien, partir d’une page blanche

Partir de rien, partir d’une page blanche, c’est parfois, souvent même, difficile. C’est un peu comme la peur du vide. Et pourtant une fois que tu es lancé(e), c’est parti !

Je redoute la page blanche et en même temps je l’aime ! Oui je suis comme ça, des fois j’ai l’impression qu’on est plusieurs dans ma tête, et nous débattons sur pas mal de choses, rassure-moi ça t’arrive aussi non ?

Pourquoi je redoute la page blanche? Parce qu’elle est blanche, immaculée, parfaitement parfaite et elle ne me demande rien, elle existe, elle est une page blanche.
Pourquoi j’aime la page blanche? Parce qu’il suffit d’un trait, d’un point, d’un soupçon de couleur pour qu’une histoire commence, la page blanche n’est plus. À partir de là, tout est possible, c’est le début, le commencement. La page blanche et moi, c’est une nouvelle entité qui prend vie.

Alors bien sûr je te parle ici d’une feuille à dessin, mais pas que. Quand tu as un choix à faire dans la vie, quel qu’il soit, tu es devant une page blanche et à partir du moment où tu prends une décision, tu fais un trait sur ta feuille, tu déclenches le processus, quelque chose démarre. Tu quittes l’inaction et tu passes à l’action aussi simplement qu’en faisant un trait sur une feuille blanche. Je ne dis pas que c’est facile, et pourtant c’est aussi simple que ça.

Mes plus belles pages blanches ? Acheter un billet d’avion (ce sont mes préférées!), écrire un projet sur les Mikea, lancer Zampela pour tenter l’aventure en free-lance, et beaucoup d’autres ! Finalement, je crois que je suis amoureuse des pages blanches, ce moment où tout est possible, où il ne tient qu’à toi d’écrire la suite. Tu n’as qu’à imaginer, chercher, creuser, travailler et créer pour avancer dans la direction que tu as choisi. Tu t’es trompé ? Ce n’est pas un souci, déchire cette page là et prends-en une autre, la vie regorge de pages blanches !

Et toi, quelles sont tes plus belles pages blanches ?
Si tu ne sais pas quoi me répondre prends une feuille (blanche pour rester dans le thème !) et liste tout ces moments de ta vie où tu as pris des décisions, où tu as lancé des choses, trouves-en une et tu verras les autres arriver. Ta vie est pleine de pages blanches que tu as remplies !

Ce n’est que de l’Amour !

Ce week-end j’ai pris conscience d’une chose, quand je vends ce n’est que de l’Amour.

Il y a une semaine un rayon de soleil postait ce message sur les réseaux sociaux:

L’Amour ne s’achète pas ? Moi je n’achète que ça.

L’Amour est mon exigence d’achat. C’est l’énergie que je veux valoriser, soutenir, accueillir, diffuser grâce à mon travail et grâce à mon argent.

Alors cet argent, je le donne en priorité aux marques, artisans, créateurs, agriculteurs, restaurateurs qui mettent de l’Amour dans ce qu’ils font.
Un achat est un échange à la fois visible et invisible. Physique, psychique, émotionnel donc énergétique.

Dans ce monde en pénurie d’Amour, je choisis de le soutenir au maximum. Alors oui, j’achète de l’Amour, celui que vous mettez dans votre travail. Cet Amour que vous me transmettez me rend heureuse et me permet de le transmettre à mon tour. Comme un cercle vertueux.

Pour que notre Amour ne s’épuise jamais.

Anouk, Talented Girl

Je me suis rendu compte en la lisant à quel point c’est vrai pour moi aussi. J’aime acheter de l’Amour. Depuis que je suis passée du côté des créateurs, j’apporte beaucoup plus d’importance à qui fait l’objet ou le produit et à son histoire. J’aime m’entourer de pépites remplies d’amour et consommer de l’amour. Que ce soit pour un porte-clé, un vêtement, un sac à main, une pâtisserie, un bijou, une salade ou un programme en ligne, tout ce qu’ils contiennent peut se résumer à de l’Amour si l’on prend soin de les choisir avec son coeur !

L’Amour est une intention que l’on peut transmettre dans chacun de nos gestes, dans tout ce qu’on fait, dans tout ce qu’on crée. Quand tu mijotes un bon petit plat, tu peux le remplir d’amour, quand tu prends soin de tes plantes tu peux leur donner de l’amour, quand tu prends soin de tes enfants tu peux rayonner d’amour et moi quand je dessine je suis remplie d’amour. Toutes les personnes passionnées qui créent le font toujours avec amour.

Je te disais donc que ce week-end j’ai pris conscience que je vends moi aussi de l’Amour. Samedi soir, mon téléphone sonne. Je ne réponds pas, je n’aime pas le téléphone qui sonne, il m’agresse ! Alors le mien ne sonne pas, et forcément … Je rate des appels. Je reçois un message dans la foulée : ” Bonjour Marie, ton dernier dessin, Nanao, est-il toujours disponible ?” Alors je rappelle la personne pour lui dire que oui, il est toujours disponible.
Il était ravi de pouvoir l’acquérir, il veut l’offrir à sa femme qui a eu un gros coup de coeur pour ce dessin. Un cadeau d’Amour donc !

Jusque-là, je vendais déjà de l’Amour puisque j’aime ce que je fais et que mon ventre pétille à chaque nouveau dessin. Mais je ne le savais pas. J’en ai vraiment pris conscience ce week-end avec la vente de Nanao.

Je te partage ici une partie de mon article Patreon sur Nanao :

Nanao est une personne que j’ai rencontrée dans le sud de Madagascar. C’est une des Mikea avec qui j’ai passé beaucoup de temps. Elle a, je pense, à peu près mon âge, nos vies sont radicalement différentes, et nous ne parlons pas la même langue. Je ne sais pas pourquoi, mais c’est elle que j’avais en tête à chaque fois que j’étais sur ce dessin. Nanao n’a pas de bijoux, ne vit pas dans une opulence de végétation et son monde est très loin d’être merveilleux. Mais Nanao a ce port de reine, cette bienveillance, et elle regarde devant elle avec assurance. Alors je ne sais pas pourquoi, mais d’une façon ou d’une autre, j’étais connectée à elle à travers ce dessin. J’espère simplement que je la retrouverai un jour et que je pourrai lui rendre un peu de la magie qu’elle m’a transmise !

Ce dessin est le premier d’une nouvelle série, Origines ! Je me suis laissée porter par mon envie de “compléter” mon univers végétal, de rajouter une touche encore plus personnelle, mon “être humaine”. Je ne vous apprends rien si je vous dis que nos créations résonnent ou raisonnent comme un miroir. Une femme connectée aux plantes évidemment est une de mes nombreuses facettes.

Et aujourd’hui je rajoute, que Nanao m’a permis de prendre conscience que ce qu’elle m’a transmis c’est de l’Amour et que ce que je vends c’est tout simplement de l’Amour.

Ce n’est que de l’Amour